Verbatim_LucAndré

 

Peux-tu te présenter ? 

Luc-André, chef de projet et actuellement en mission dans le milieu bancaire. 

 

Peux-tu décrire l’association pour laquelle tu t’investis ? 

Je me suis investi pour l’association Donner et Recevoir sur un de leur projet « @Les réseaux du cœur ». Ce projet a pour objectif de mettre en relation via Skype les résidents d’établissements EPHAD avec leurs proches se trouvant dans n’importe quelle partie du monde. Mon rôle a été de prendre en charge la partie technique du projet et la formation de l’équipe médicale pour la prise en main des tablettes et du logiciel Skype.  

 

Pourquoi avoir choisi cette association ? Pourquoi être bénévole ? 

J’ai répondu positivement quand cela m’a été proposé car leur projet a du sens : celui pour moi de « Relier les uns et les autres, quel que soit l’endroit. Communiquer entre générations ». J’ai choisi d’être bénévole afin de transmettre mes connaissances et d’aider ce milieu.

 

Quelle est la part de votre implication dans votre vie professionnelle? 

J’ai fait des déplacements au sein de l’EPHAD « Le Castel Fleuri » à Maisons Laffitte, qui a été le premier établissement à accueillir le projet, cela en m’aménageant des jours pour mener à bien cette activité de bénévolat. Et je reste toujours disponible pour toute demande de l’association.

 

Quelle est l’implication de Sopra Steria dans cette association ? 

L’association a sollicité la Fondation Sopra Steria afin de l’accompagner financièrement et techniquement pour mener à bien ce projet dimensionnant. Après étude du dossier la Fondation a répondu favorablement à leur demande, un budget leur a été alloué pour l’achat de tablettes servant de support mobile à la connexion Internet et j’ai été nommé chef de projet pour la partie technique.

A terme, comme pour le site pilote, ces tablettes seront données aux établissements qui travaillent avec l’association. Une première installation a été réalisée à l’EPHAD « Le Castel Fleuri ». Le personnel et les proches des résidents de cet établissement sont très satisfaits de cette initiative.

Depuis le début de ce projet en 2017, la fondation par l’intermédiaire de Dominique Lambert a toujours cherché à accompagner de la meilleure manière possible cette association.