Prix Etudiants 2019 : la Fondation Sopra Steria-Institut de France récompense les projets EZYMOB et H’ability pour leur utilisation innovante du numérique au service des plus vulnérables

Paris, le 29 mars 2019

Le jury de la Fondation Sopra Steria-Institut de France, présidée par Xavier Darcos, chancelier de l’Institut de France, s’est réuni hier, jeudi 28 mars pour départager les 4 finalistes du Prix Etudiants 2019. EZYMOB a remporté le « Grand Prix » du jury pour son projet assistant personnel permettant de convertir des informations visuelles en informations auditives. H’ability a reçu le Prix « Coup de Coeur » pour son projet de jeu virtuel mêlant divertissement et rééducation, à destination des enfants et adolescents atteints d’hémiparésie.

Ghesquiere_Sopra_Sterai_Prix_Etudiant_2019

Le numérique a besoin de talents, qu’ils soient consultants, ingénieurs ou encore chercheurs. Ainsi, la Fondation Sopra Steria-Institut de France a créé le Prix Etudiants pour valoriser leurs compétences et donner naissance à des projets technologiques concrets ayant un fort impact social et environnemental. Depuis 16 ans, ce challenge permet à des étudiants de réaliser des projets innovants dans les domaines de la solidarité et de la protection de l’environnement, mettant ainsi le numérique au service de l’Homme.

« Nous sommes vraiment admiratifs de la force créative dont ont fait preuve les étudiants. Les projets finalistes portaient sur l’aide à des personnes handicapées ou malades et cela rejoint notre conviction que l’innovation technologique doit être mise au service de l’amélioration du quotidien des personnes fragiles. Le développement de solutions facilitant la vie des publics fragilisés tient particulièrement à coeur à tous les membres du jury de la Fondation et ces solutions peuvent, à terme, bénéficier à tous, qu’elles aient une dimension sociale ou environnementale », explique Laurent Giovachini, directeur général de la Fondation Sopra Steria-Institut de France et directeur général adjoint de Sopra Steria.

4 projets pour mettre la technologie au service des plus vulnérables

L’ouverture des candidatures a été lancée en novembre 2018 et les étudiants ont eu deux mois pour déposer leur dossier auprès du jury. Après une longue délibération et plus de 50 dossiers consultés, 4 projets ont été sélectionnés.
Les finalistes ont pu préparer la soutenance de leur projet devant le jury, grâce notamment à un programme de coaching. Ils ont ensuite défendu leur projet devant le jury composé de membres de l’Institut de France et de managers de Sopra Steria.

  • EZYMOB est un assistant personnel permettant de convertir des informations visuelles en informations auditives, pour apporter aux personnes mal voyantes une autonomie complète dans les transports en commun. Créée par deux étudiants à Polytech Paris Sud, l’application existe pour le moment en version bêta.
  • H’ability est un jeu virtuel mêlant divertissement et rééducation, à destination des enfants et adolescents atteints d’hémiparésie (un handicap altérant la motricité de la moitié du corps). Créé par trois étudiantes de l’EPF Ecole d’ingénieur-e-s, il rend la rééducation plus ludique et stimulante grâce à la réalité virtuelle et à une manette de jeu vidéo spécialement conçue pour travailler les muscles de la main lésée.
  • Drepacare est une application qui offre un accompagnement personnalisé et une meilleure qualité de vie aux personnes souffrant de la drépanocytose (première maladie génétique en France) ainsi qu’à leurs familles. Développé par trois étudiantes en master de Santé Publique à l’université Paris 13, ce projet a par ailleurs été pitché au challenge Social Tech du salon VivaTech.
  • Galidog est une application développée par quinze étudiants de l’Ecole Centrale de Lille. Le projet a pour but d’associer un chien guide d’aveugle à un système de géolocalisation Une technique de guidage par satellite performante associée à des consignes de direction données par vibrations sont couplées à des commandes vocales. Le chien est plus autonome et les personnes mal voyantes se déplacent en toute confiance sur de nouveaux trajets.

Des projets innovants à fort impact social

C’est donc après plusieurs mois de compétition que le jury a choisi de récompenser EZYMOB et H’ability. Lauréats de l’édition 2019, les projets ont reçu respectivement une dotation financière d’une valeur de 10 000 € et 5 000 €. Au-delà de ces fonds qui leur permettront de développer leur projet, les étudiants seront accompagnés tout au long de l’année par des parrains Sopra Steria.
Camille Maldjian et Robin Le Gal, étudiants à Polytech Paris Sud, ont exprimé leur fierté durant la cérémonie : « EZYMOB est une application sur smartphone autonome qui augmente l’accessibilité des transports en commun pour les déficients visuels. Nous avons remporté le « Grand Prix » de la Fondation Sopra Steria-Institut de France, c’est une immense fierté et une reconnaissance pour notre projet. Nous sommes déterminés et nous avons hâte de commencer le coaching avec Sopra Steria afin de donner à notre projet toute l’ampleur qu’il mérite ! »
« Nous sommes ravies et très fières d’avoir remporté le Prix « Coup de Coeur » du jury. La Fondation Sopra Steria-Institut de France nous fait confiance et croit en notre projet qui vise à rendre ludique la rééducation des personnes atteintes d’hémiparésie à travers la réalité virtuelle. Nous sommes impatientes de commencer à développer notre projet H’ability concrètement grâce à leur accompagnement », ont déclaré Bérengère Henrion, Marie-Odile Mc Keeney et Julie Mulbert, étudiantes de l’EPF Ecole d’ingénieur-e-s.

 

Pour en savoir plus sur le Prix Étudiants : www.fondationsoprasteria.org/prix-etudiants