La Fondation annonce les finalistes du Prix Entreprendre pour demain 2022

| minutes de lecture

Pour la 19e édition du Prix Entreprendre pour demain, la Fondation Sopra Steria-Institut de France, qui invite chaque année les étudiants et jeunes entrepreneurs à innover pour le monde de demain, a choisi comme marraine Inès Leonarduzzi, fondatrice et présidente de Digital For The Planet. La mission assignée aux participants cette année consistait à proposer des solutions technologiques destinées à réduire l’impact environnemental des activités humaines.

Depuis 2001, la Fondation Sopra Steria-Institut de France soutient des projets plaçant le numérique au service de l’humain et de l’environnement. Face à l’un des plus grands défis de notre société qu’est l’urgence climatique, la Fondation Sopra Steria-Institut de France a choisi l’environnement comme thématique phare pour l’édition 2022 du Prix Entreprendre pour demain.

Le Jury interne, composé des membres du comité de pilotage de la Fondation Sopra Steria-Institut de France, a sélectionné six dossiers finalistes : trois dossiers dans la catégorie « Etudiants » et trois dossiers dans la catégorie « Jeunes entrepreneurs ». Les équipes finalistes présenteront leur projet devant le Grand Jury composé de membres de Sopra Steria, de l’Académie des Sciences et des partenaires de la Fondation (Digital For The Planet, Planetic Lab et Vianeo) le 23 juin prochain. La remise des prix aura lieu le jeudi 30 juin 2022 au Palais Brongniart.

Les deux équipes lauréates bénéficieront d’un accompagnement complet pour le démarrage concret de leur projet comprenant une subvention financière (5 000 euros dans la catégorie « Etudiants » et 10 000 euros dans la catégorie « Jeunes entrepreneurs ») et un accompagnement d’experts Sopra Steria sur la durée, ainsi que des ateliers méthodologiques entrepreneuriaux avec Vianeo et une incubation au Planetic Lab.

 

Présentation des projets

Catégorie « Etudiants »

  • CleanGame (ESME), une application mobile ciblant les collectivités locales et proposant, sous forme de jeu, de lutter contre la pollution causée par les déchets. CleanGame incite les citoyens utilisateurs à ramasser les déchets dans l’espace public, cumuler des points puis obtenir une récompense. En engageant localement les habitants, CleanGame permet de créer des communautés autour d’une cause commune : améliorer le cadre de vie de chacun en assurant la propreté des lieux.
  • Enyi (Université de Technologie de Compiègne, UTC), une application permettant d’estimer et de suivre au quotidien l’impact environnemental global de nos activités. En s’appuyant sur les données partagées par l’utilisateur, Enyi analyse et synthétise l’impact de chacune des activités. L’application cible les changements les plus efficaces, pour adopter un mode de vie écologiquement plus soutenable.
  • INSECTA (ECE Paris), une solution d’intelligence artificielle capable de suivre et contrôler les productions d’insectes, afin de permettre une augmentation des volumes et proposer une alimentation alternative à la viande, dont la production est la première source d’émissions de CO2 dans le monde. Face aux risques climatiques et à la croissance démographique, INSECTA propose de diminuer l’empreinte environnementale de la consommation de viande, en proposant une autre manière de consommer des protéines animales, tout en prenant en compte le bien-être animal et les besoins en alimentation des populations.

 

Catégorie « Jeunes entrepreneurs »

  • kompil, une solution de transcodage bas carbone à destination des diffuseurs de vidéos en ligne pour en réduire l’impact environnemental. D’ici 2040, la vidéo en ligne pourrait représenter 3 % des émissions de gaz à effet de serre en France. kompil veut permettre aux diffuseurs de réduire leur impact, en optimisant les traitements des vidéos, en réduisant la taille des fichiers ou encore en utilisant des serveurs très bas carbone. Tout en répondant aux enjeux de réduction de coûts des entreprises.
  • Osiris Agriculture, le premier service robotique et intelligent aidant les producteurs de grandes cultures (légumes, céréales) à réussir leur transition. Osiris Agriculture construit les solutions de demain, notamment en créant le premier service robotique d’irrigation à destination des agriculteurs européens, afin d’économiser du temps, de l’eau (moins 30 %), de l’énergie et des intrants. Le projet est déjà soutenu par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne, la BPI et la région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Umains, une solution numérique et logistique permettant la valorisation des invendus et défectueux non alimentaires des entreprises. Le gaspillage non alimentaire représente 301 millions d’euros en France. Sont en cause, l’organisation des collectes qui prennent du temps, l’absence d’une solution de collecte globale à tous les invendus et le manque d’informations sur la fin de vie des produits pour les enseignes. Umains récupère l’ensemble des invendus et déchets grâce à un réseau de partenaires locaux engagés dans l’insertion, notamment des personnes handicapées, en assure la traçabilité et la valorisation par le don, la réparation ou le recyclage.

 

Pour en savoir plus sur les finalistes

Search

Télécharger la version PDF

La Fondation annonce les finalistes du Prix Entreprendre pour demain 2022