L'équipe de Pic'To Talk nous présente son projet!

 

Pic’To Talk est une application mobile personnalisable, à destination des personnes présentant des problèmes de verbalisation, pour mieux communiquer avec leurs proches et organiser leur quotidien.

Pic'To Talk

Voir la vidéo

Présentez-nous l'équipe

L'équipe est composée de cinq étudiants en Master 1 d’Informatique et Gestion de projet (MIAGE) de l'université Toulouse III - Paul Sabatier : Oscar, Sylvain, Elise, Léa et Geoffrey. Nous avons réparti nos compétences autour de trois axes : la communication, la conduite de projet et le développement informatique. 

Comment est né ce projet ?

Un des membres de notre équipe est particulièrement sensibilisé aux problèmes de verbalisation, l’un de ses proches étant porteur de ce handicap. On parle de troubles comme l’aphasie, des troubles du spectre autistique ou encore du syndrôme de Down. C’est pourquoi nous avons créé Pic’To Talk dans le cadre du programme de notre Master. Au fil des rencontres avec des professionnels de la santé, des parents d’enfants atteints et grâce à nos partenaires ALGEEI et Tom Enfant Phare, nous avons pu préciser la portée de la solution. 

Après la soutenance de Pic’To Talk dans le cadre universitaire au mois de juin, nous souhaitons tous poursuivre la concrétisation de l’application. 

Comment Pic'To Talk allie numérique et lutte contre les fragilités humaines ?

Pic’To Talk regroupe plusieurs fonctionnalités, sous un même environnement modulable et adaptable aux capacités de chaque utilisateur, par le biais d'un système de communication tri-modal. L’objectif est de créer des automatismes avec les utilisateurs pour encourager une communication fluide et rapide. 

Parmi ces fonctionnalités, on trouve des services indispensables pour les personnes ayant des problèmes de verbalisation, comme un emploi du temps personnalisable ou encore une interface d’appel claire et accessible. L’application mobile s’appuie sur le dictionnaire Makaton, qui allie pictogrammes, texte et audio pour favoriser l’apprentissage des mots, tout en laissant à l’utilisateur la possibilité de rajouter ses propres mots. Elle est gratuite, en alternative aux solutions physiques déjà existantes et parfois coûteuses. 

Quelle ambition pour ce projet dans 5 ans ?

Nous souhaitons que l’application soit disponible gratuitement dans sa version complète, sur les magasins d’applications en ligne, avec une maintenance effectuée par les membres actifs du projet ou intégrée à notre portefeuille d’applications. Nous voulons aussi rendre le logiciel libre, afin qu’il puisse être réutilisé en partie ou entièrement par d’autres contributeurs, étudiants ou non, partageant notre vision. 

Quelle est la figure entrepreneuriale qui vous inspire ?

Pour nous tous, c’est Jean-Baptiste Kempf, ingénieur informaticien français de 38 ans, fondateur du projet VideoLAN et du logiciel libre de lecture multimédia VLC, utilisé aujourd’hui par plus de 500 millions d’utilisateurs dans le monde.  

Son projet a été initié, comme le nôtre, dans le cadre des études et a connu toutes les difficultés de développement attendues : manque de contributeurs, de financements, de temps. Il a malgré tout atteint une très belle réussite, qui lui a d’ailleurs valu d'être récompensé de l’ordre national du Mérite, alors… rêvons, nous aussi !