L'équipe de Wyes nous présente son projet!

 

Wyes, When Your Eyes Speak, est une paire de lunettes connectées permettant aux personnes « enfermées dans leurs corps », à cause d’une paralysie ou d’autres pathologies, de communiquer avec leurs proches et avec le personnel médical, et ainsi de retrouver leur place en société.

 

Présentez-nous l'équipe

Sarah, Maxime et Pierre sont trois amis co-fondateurs. Sarah, l'altruiste et l'audacieuse, s'occupe de l'humain au sein du projet, au contact des patients, des familles, du personnel médical mais aussi des incubateurs ou des investisseurs. Maxime est l'idéaliste visionnaire : en charge de la communication et du marketing, il contribue à l'expérience utilisateur des lunettes. Enfin, Pierre est le CTO pragmatique de l'équipe : il rend les lunettes Wyes aussi fiables que performantes grâce à ses talents de développeur dévoué. 

Comment est né ce projet ?

À 8 ans, Maxime assiste, impuissant, au déclin de sa grand-mère atteinte par la maladie de Creutzfeldt-Jakob, ou « maladie de la vache folle ». Son état physique se détériore en quelques mois et il lui devient impossible de bouger, de manger, de communiquer. Ses yeux sont la seule partie du corps qu’elle peut encore bouger.

Plus de dix ans après, nous décidons de nous pencher sur cette capacité à bouger les yeux et les muscles autour, persuadés que « c’est là que se trouve la solution ». Etudiants en école d'ingénieurs, nous développons alors une première version de lunettes connectées. Petit à petit, le projet gagne en ingéniosité et en fiabilité et les premiers résultats sont concluants, issus de nombreux tests avec des patients volontaires mais aussi d’échanges à travers toute la France avec des associations, des établissements et des professionnels de santé. 

Comment Wyes allie numérique et lutte contre les fragilités humaines ?

Notre slogan est « l'inclusion de tous en un clin d'œil ». Imaginez-vous être capable de tout voir, tout comprendre, tout apprendre et mais dans l'incapacité totale de bouger ou de vous exprimer... Notre solution numérique vise donc à redonner une voix et une place à ces personnes et de faire voir leur perspective à l'ensemble de la société.  

Quelle ambition pour ce projet dans 5 ans ?

Nous voulons permettre une accessibilité à tous les niveaux, avec des solutions technologiques complémentaires. Ainsi, d'ici deux ans, les lunettes Wyes seront non seulement compatibles avec notre application de communication, mais aussi avec un fauteuil électrique ou même une maison connectée, pilotés avec les yeux de l'utilisateur via ses lunettes. 

Notre solution concernant des personnes dont les facultés cognitives ne sont que peu ou pas affectées, nous visons aussi sur le long terme une adaptation du poste de travail, afin de favoriser le maintien ou le retour dans l’emploi.

Géographiquement, nous ne nous limitons pas à l’Hexagone ! Avec des partenaires en Belgique et en Allemagne, notre but est de proposer la solution Wyes à l'échelle européenne d'ici trois ans.

Quelle est la figure entrepreneuriale qui vous inspire ?

Chloé Amiel, jeune entrepreneuse qui porte le projet Same (Still A Meal), parce qu’elle essaie de répondre à différentes problématiques à chaque niveau de son projet : la revalorisation de déchets, l'économie circulaire, mais aussi le bien manger, tout en permettant à des mères de familles seules de retrouver un emploi.